un petit descriptif de la descente de la rivière Yukon entre Whitehorse et Dawson :

Les 735 km entre Whitehorse et Dawson sont un pèlerinage sur la route de la ruée vers l’or du Klondike. Tout au long du fleuve subsistent des souvenirs de cette époque. Là, un village fantôme, ici des cabanes en ruine ou un navire à aube échoué. Le courant soutenu permet de faire des étapes journalières qui nous donnent une haute opinion de nos capacités physiques

A 300 km du départ se trouve le village de Carmacks où se trouve un petit supermarché . Pour nous c ‘est d ‘ici que nous partirons vers Dawson et que commencera l’expédition .

Il n’y a pas de difficultés particulières, attention néanmoins aux coups de vent sur le lac Laberge dont il est plus prudent de longer les berges ( Pour ceux qui partent de Whitehorse ) . Le fleuve se sépare souvent en plusieurs bras, l’un plus court que l’autre mais les deux nous amènent à bon port. Il faut néanmoins prendre garde à ne pas s’engager dans un bras où le courant est trop faible. Il y a deux zones de rapides séparés par quelques kilomètres. Les rapides de « Five fingers » doivent être passé dans le chenal situé le plus à droite du fleuve. Il en est de reste de même pour les rapides de « Rink », 8 km plus loin. Inutile de fantasmer sur les récits terribles qui ont été faits par les chercheurs d’or. Ils descendaient le fleuve sur des radeaux chargés de tonnes de matériel, peu manoeuvrants et ne savaient souvent pas nager ! Il est possible de repérer le passage en s’arrêtant dans un contre courant juste avant le chenal et en accédant à un promontoire qui domine le passage. Le courant s’accélère, quelques vagues à prendre de face et c’est déjà terminé.
A l’arrivée, la ville de Dawson se trouve rive droite. Le camping se trouve rive gauche à hauteur du départ du bac.